Retour sur les actes de mariages

Posted on juillet 9, 2009

8


Il y a quelques semaines, je faisais mention dans ses pages de l’inutilité des actes de mariages dans les recherches généalogiques (j’entends pour remonter dans son ascendance): l’acte que j’avais trouvé ne m’apportait aucune information nouvelle.

Et bien, je vais peut-être modérer mes propos, je viens de trouver un avantage aux actes de mariages: ils permettent de réduire la fenêtre de recherche pour les actes de naissance (baptême) même si il n’a pas mention de l’age des mariés dans l’acte.

Démonstration par l’exemple.

Hier soir je cherchais le nom des grands-parents de Dionisio Mouton. Pour cela, j’avais besoin de l’acte de baptême de Dionisio (ben oui pas d’état civil en Espagne avant 1871).

Je sais que Dionisio a eu un fils de son union avec Juana Gomez Infante: Doroteo né le 6 février 1845.

Je suppose que Dionisio avait entre 20 et 50 ans à la naissance de son fils. Donc ma fenêtre de recherche pour la naissance de Dionisio est de trente ans: 1795-1825. Sachant qu’à l’époque le planning familial et la pilule n’existaient pas, c’est entre 400 et 600 pages de registre de baptême que je vais devoir lire.

Sachant qu’il y a moins de mariages que de naissances (surtout à l’époque), il est plus rapide que chercher l’acte de mariage entre Dionisio et Juana. En plus, à l’époque, on se mariait avant de faire des enfants, ce qui réduit la fenêtre de recherche de l’acte de mariage.

J’ai trouvé l’acte et comme prévu aucune mention des grand-parents de Dionisio, ni de l’âge des époux mais

  1. j’ai une date de mariage: le 30 décembre 1830.
  2. il y a la mention « soltero, soltera » sur l’acte

Oui ils étaient célibataires (et pas veuf d’untel), je peux donc supposer qu’ils avaient entre 20 et 30 ans lors de leur mariage (je pencherai plus pour autour de 25 ans mais faut toujours prendre une fenetre assez large pour éviter de passer à cote d’un acte).

Ce qui réduit ma fenêtre de recherche pour l’acte de baptême de Dionisio à une dizaine d’années (1800-1810) et à 100-200 pages à lire. C’est mieux. Si j’avais eu leur age au moment de leur mariage cela aurait été encore mieux mais dans l’évéché où je fais mes recherches, pas d’ages dans les actes de mariages.

Publicités
Posted in: genealogie